VAL DE LIBRAMONT

Publié le par vincenteam


Dimanche 20 septembre je participais à mon dernier VAL de la saison. Le temps n'était pas très engageant au départ d'Arlon (il pleut à verse) mais bizzarement à Libramont il n'a pas plu une seule goutte !!!
Je m'inscris sur le val rouge (30 km) car je pensais ne pas être grande forme après le raid de la veille (j'en parlerai quand j'aurai les photos).
Le départ se passe sur des chemins très roulants  et on se retrouve àune dizaine devant. C'est assez amusant, on a l'impression d'être sur une course route, chacun y va de son accéleration personelle, les M3 team (Geoffrey et Yannick) accélerent après chaque changement de direction.
 Je suis les opérations du milieu du peloton mais reste toujours àproximité de Steven VH qui est le plus dangereux sur le VAL rouge.
Vient alors l'heure de la séparation, nous partons sur la droite et après une descente nous nous retrouvons devant un gué à franchir.
 Steven qui était en tête le franchit sans encombre mais Joel qui le suivait reste coinçé dedans et quant àmoi en voulant changer de direction pour éviter Joel je pars en soleil mais arrive à me récuperer et me retrouve avec de l'eau jusqu'aux genoux (d'un autre côté comme je suis pas très grand j'ai vite de l'eau jusqu'aux genoux).
Après le gué il y a une grosse côte et Steven est déja dans la côte. Dans la côte je fais le forcing pour rentrer sur Steven, Joel dans ma roue au début de la côte doit lâcher prise.
Au sommet de la côte il me reste une vingtaine de mètres a boucler, ce que je vais effectuer dans la descente. A partir de ce moment là nous allons nous relayer afin de garder à distance notre poursuivant. L'entente est bonne et le rythme est soutenu. Je vais bien tenter de décramponner Steven dans les "côtes" du circuit mais le circuit et fort roulant et il recolle à chaque fois.
Aprés une partie de route, on franchit une grille et Steven place une attaque à l'entrée du sous bois. Je vais vite comprendre ce qui se passe, une fois sorti de cette mini portion de bois nous tournons à droite et il reste 20 mètres pour franchir la ligne d'arrivée (Steven avait reconnu l'arrivée). Je sprinte, remonte au niveau de Steven mais il garde l'équivalent d'une roue d'avance.
Bon ben c'est bien fait pour moi, la prochaine fois j'arriverai (j'essayerai d'arriver) plus tôt pour reconnaître le départ et l'arrivée.
Même si le parcours était fort roulant je me suis bien amusé sur ce parcours bien fléché.

Publié dans VAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Je t'ai toujours dit que l'avenir était aux gens qui se lèvent tôt...<br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> " d'un autre côté je ne suis pas trés grand" ... oui c'est vrai Vincent, tu aurais même pu te noyer !!  <br /> <br /> <br />
Répondre
V
<br /> c'est pour ca la saison prochaine je prend masque palmes tuba pour chaque VAL<br /> <br /> <br /> <br /> <br />