VAL DE SENONCHAMPS

Publié le par vincenteam


C'est avec peu de sommeil (je rentrais a peine de vacances) que je me suis rendu à Senomchamps dimanche pour la 10 ième manche du VAL. (Christophe alias Paris était dans le même cas que moi, même pire il avait encore les bagages dans le coffre).
Une chose est sûre, on est bien en Belgique : il pleut averse et il fait 14° (les vacances sont bien finies !!!).
Les habitués sont là, et on notera même la présence de Sebastien Carabin.
A 9 heures au moment du départ je suis assez loin sur la ligne et comme d'habitude pas de round d'observation, Steve part directement en trombe.
Peu aprés le départ lorsque je m'engage dans la première bosse les premiers sont déja au sommet et il y a foule devant !!!  Je passe quelques coureurs à la faveur de la descente, et arrive la première zone technique au je vais effectuer ma 1 ère chute, un magnifique soleil en voulant doubler un gars. Je me rassemble et repars seul.
Je vais revenir par la suite sur un groupe et vois que dans un autre groupe un peu plus loin se trouve Alain mon coequipier.
Je ne vais pas rester dans ce groupe car je n'ai pas vu une branche qui décide de traverser juste devant ma roue avant, je suis de nouveau par terre ! 
Dans la foulée quelques kilomètres plus loin pour ne pas faire mentir le dicton jamais 2 sans 3, me voilà encore par terre.
Bon après la séquence chutes je vais revenir sur un groupe de 3 coureurs et nous allons rouler sur un bon rythme pour de nouveau apercevoir mon coéquipier Alain (bon ben cette fois je vais revenir). Et ben non !!!
On arrive au ravitaillement un des 3 autres coureurs s'arrête pour se ravitailler, on l'attend mais apparemment , il s'installe pour déjeuner donc on embraye et on se retrouve à 2. Après une partie de route la flêche nous indique de tourner à droite, s'ensuit une longue descente dans une prairie qui débouche sur rien !!!
Erreur d'aiguillage, il faut tout remonter et s'apercevoir qu'il y avait un chemin franchement à droite qu'il fallait prendre.
On poursuit à 2 mais dans la côte suivante mon compagnon d'infortune ne suit pas je l'attends en haut mais dans le faux plat suivant c'est la même chose ! Tant pis j'avance.
Je vais revenir sur des coureurs, les jambes ne sont pas mauvaises mais je vais de nouveau louper une flêche dans une descente et encore rouler dans le vent.
Je vais de nouveau redoubler les mêmes gars qu'auparavant et finir par rallier Senomchamps.
Le circuit était gras par endoit mais pas complètement détrempé et alterné passage roulant, passage technique ainsi que quelques belles côtes.
Les jambes n'étaient pas trop mauvaises mais pour ce qui est de la vue et du sens de l'équilibre c'était pas terrible.

En tout cas j'ai pris du plaisir à remonter sur le VTT et n'ai pas vu passer les 1 heures 59 que j'ai mis pour faire ces 48 kilomètres (le parcours plus mes errements).
Et surtout le point le plus positif de ce VAL : la Chouffe au bar d'après course !!!

Publié dans VAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article