VAL DE LAMORTEAU

Publié le par vincenteam


Dimanche matin, c'était le deuxième VAL à Lamorteau. Je me suis inscrit sur le 30 car je souhaitais participer l'après midi à une course sur route !
Le départ fut pour une fois pas trop violent, et après une côte dans une prairie et une longue  en cailloux, je me positionnait en 5 ième place, devant il y avait Steve et Geoffray sur le 45 et Cédric et Christophe sur le 30. Je vais rouler un bon moment tout seul.  
Ensuite à la sortie d'un bois nous allons faire pas mal de route, en me retournant, je vois un groupe de 3 à environ 500 mètres derrière, je me relève pour les attendre. Alain Sautelet, Philippe De Lie et Julien Dasnoy, je me disait que ce serait mieux de rouler a 4 !! Mais étant donné que les windose sont dispensés de relayer par l'uci,  c'est à 2 que nous allons progresser.
Après avoir du descendre du vélo pour contourner un arbre au milieu du chemin, une côte dans de la boue collante se présente, impossible de rouler et nous sommes scotchés. Nos 2 gardes du corps chargent le vélo sur l'épaule et courent dans la boue (c'est bizarre il y a 2 minutes ils étaient incapables de prendre un relais, le syndrome de Nuyens peut être).
Si jusque là ça allait, la suite allait tourner au cauchemar, des traversées de champs dans la boue collante, impossible d'avancer, l'espace entre mon cadre et le pneu étant infime la roue ne tournait plus, bloquée par la boue. J'étais à l'arrêt, tous le monde est revenu et même passé et impossible de rouler !!!
Romain puis Denis ont bien tenté de m'aider (merci à eux) mais rien à faire.
Je me suis alors mis en mode randonneur marcheur, pour rejoindre Lamorteau, Je croise Philippe Bodet qui est aussi en galère mais impossible de l'aider, il lui manque un écrou d'attache rapide !! Et pour finir je discute champignons avec un autochtone qui avait fait une belle récolte.
Bon je finis par rentrer aàLamorteau !!
Je ne me suis vraiment pas amusé sur ce VAL à cause de cette boue, et après 2 heures passées à nettoyer le vélo quelle joie de découvrir que la peinture sur les bases, les haubans et la fourche au niveau des passages de roue est complétement partie.


Publié dans VAL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
pffffff , terrain lourd aurait dit léon Zitrone, ben et la course sur route de l'aprés-midi alors ? du même Léon : "refus d'obstacle" 
Répondre